(pas de titre)

1831

Toutes les correspondances de l'année :
Contenu de la correspondance:

« … Comme cette détermination est en tout point contraire aux déclarations que M de Flahaut et moi avons faites aux ministres anglais pour obtenir l’exclusion du duc de Leuchtenberg, je me suis décidé à ne point parler de votre dépêche de ce matin à lord Palmerston… »

* Mémoires (Talleyrand Tome 4 / Jean de Bonnot / p.62-63)

Toutes les correspondances de l'année :
Contenu de la correspondance:

 » Est-ce qu’on a jamais fait faire à l’Angleterre quelque chose par complaisance ; que ce soit Castelreagh, le duc de Wellington, lord Grey, c’est ce qui est dans l’intérêt présumé du pays, c’est ce qui ne sera pas le sujet d’une attaque au Parlement qui motive la direction que l’on prend.  »

Talleyrand le Prince immobile (Emmanuel de Waresquiel / Fayard / p. 571)

Toutes les correspondances de l'année :
Contenu de la correspondance:

« Auguste danse et me paraît fort occupé par les femmes. Cela sied mieux à son âge que la politique. Mais les mathématiques s’en ressentiront un peu. »
 

Morny, l’homme du second empire (Dufresne / Perrin / p.58)
Morny et son temps (Parturier / Hachette / p.26)

Toutes les correspondances de l'année :
Contenu de la correspondance:

« … C’est une déclaration dans ce sens (accord en tout point avec la conférence) qui seule pourra rassurer le cabinet anglais et les membres de la conférence ; elle sera d’ailleurs en harmonie avec tout ce que M de Flahaut et moi avons dit… »
 
* Mémoires (Talleyrand Tome 4 / Jean de Bonnot / p.64)

Toutes les correspondances de l'année :
Contenu de la correspondance:

« … Pozzo me disait hier : « J’ai bien prévenu Sébastiani que l’Angleterre ne comprendrait rien à l’intrigue de Bruxelles, et que Flahaut pèserait une once dans le poids d’une négociation. M de Talleyrand, je lui rends cette justice, a été le seul qui ait vu les choses comme il fallait les voir »… »
 
* Mémoires (Talleyrand Tome 4 / Jean de Bonnot / p.74)

Toutes les correspondances de l'année :
Contenu de la correspondance:

« Une chose qui me déconcerte, c’est que M de Flahaut, écrivant à la Reine au sujet du banquier Devaux et craignant qu’elle ne fût dans la gêne, vient de lui envoyer une lettre de crédit. J’ai tout de suite été chercher cet argent à la Cité et trouvé la Reine, au retour, tout heureuse de la visite que le prince Léopold de Saxe-Cobourg venait de lui faire. »
« Elle a conté encore, qu’elle avait inspiré une passion très vive à un homme sur la ressemblance qu’elle avait avec une femme aimée autrefois par lui, mais, cette fois, n’a plus prononcé de nom. »
« Je me suis gardée de vouloir en savoir davantage et surtout de paraître croire qu’elle ne disait pas tout. »
« Un amour exalté a rempli la vie de la reine ; cette passion longtemps contrariée, trop tard satisfaite, n’a été marquée que par de courtes joies suivies de regrets sans fin. »
 

Le cœur de la reine Hortense (Bordeaux / Plon / p.257)
Morny, un voluptueux au pouvoir (Rouart / Gallimard / p.52)

Toutes les correspondances de l'année :
Contenu de la correspondance:

 » Je suis loin de penser à retourner à Paris, je ne l’ai dit à personne ; c’est un des contes que fait Mme de Flahaut, qui pense toujours à venir en Angleterre où elle ne peut pas venir parce qu’elle y est détestée, et parce que son mari n’est pas un assez gros personnage pour l’ambassade de Londres ; car, sous d’autres rapports, il conviendrait. Il est aimable, connaît assez de monde et parle bien anglais ; mais ici, ce n’est pas tout… »
 
* Flahaut (Françoise de Bernardy / Perrin / p.237)
* Mémoires (Talleyrand Tome 4 / Jean de Bonnot / p.344)

Toutes les correspondances de l'année :
Contenu de la correspondance:

 » J’ai de grandes obligations à Dom Miguel, car, faute de l’argent qu’il m’a pris, je n’ai plus de voiture, et la nécessité m’a fait retrouver des jambes. J’ai été avant-hier à pied rue Grange-Batelière (chez M. Gabriel Delessert,) et suis revenue de même, seule, comme un vrai housard. Est-ce beau cela ? Au reste, je ne m’en plains pas, car nous autres, grands médecins, nous méprisons la douleur. « 
* Madame de Souza et sa famille (baron André de Maricourt / Emile-Paul frères / p.354)

Toutes les correspondances de l'année :
Contenu de la correspondance:

 » Vous voilà donc au but : ce n’est pas sans peine. Ce sera un bien grand résultat que d’être parvenu à maintenir la paix au milieu de toutes ces révolutions et ces déchirements. Qui aurait pu croire que le royaume des Pays-Bas, cette œuvre de la Sainte-Alliance, hostile à la France, pût être anéantie sans une guerre générale ? Il fallait toute votre habileté. Vous avez été bien servi par le ministère actuel ; amis auparavant, vous n’avez pas été sans difficultés partant d’ici. Mais vous voilà au port ; car je ne crois pas à une véritable opposition, ni de la Hollande, ni de la Belgique. On a envoyé hier le maréchal Gérard à Bruxelles, pour bien dire qu’il n’y avait aucun appui à attendre d’ici pour une résistance aux conditions stipulées. On avait songé à m’y envoyer ; mais Gérard vaut infiniment mieux et aura une voix bien plus puissante.
La loi sur la pairie a été votée par les députés à une majorité de trois cent quarante-six voix ; il n’y a guère moyen de résister à une manifestation aussi prononcée. Cependant, on ne sait pas encore ce que feront les pairs. Des folies, je présume… »
 
* Mémoires (Talleyrand Tome 4 / Jean de Bonnot / p.347)

Toutes les correspondances de l'année :
Contenu de la correspondance:

« Dans les circonstances actuelles, il faut nous tenir serrés avec l’Angleterre. Les Puissances cherchent à nous désunir : j’espère qu’elles n’y parviendront pas. C’est là notre grande affaire, elle domine toutes les autres. »
 
* Dans l’entourage de l’Empereur (Emile Dard / Plon / p.75)* Le secret du coup d’Etat (Guedalla-Kerry / Emile-Paul 1928 / épigraphe et p.62-63)