(pas de titre)

1848

Toutes les correspondances de l'année :
Contenu de la correspondance:

 » Le gouvernement autrichien a tant d’affaires graves sur les bras, qu’il ne croit devoir songer qu’aux plus pressantes. »
 
* Flahaut (Françoise de Bernardy / Perrin / p.292)

Toutes les correspondances de l'année :
Contenu de la correspondance:

 » Mes fonctions diplomatiques terminées et ayant quitté Vienne, je crois devoir vous informer que je me rends en Angleterre où sont mes enfants et où m’appellent mes affaires particulières, fort négligées depuis longtemps. J’espère que je n’ai pas besoin de vous dire que je ne veux ni émigrer ni conspirer contre un gouvernement que la France se donnera. Je ne ferai pas contre un gouvernement national ce que je n’ai pas fait contre la Restauration que je me suis borné à ne pas servir. Mais aujourd’hui, je voudrais conserver ma position militaire pour avoir le droit de servir mon pays si son indépendance devait être menacée. Si vous vouliez donc m’envoyer un congé de six mois ou d’un an sans appointements, cela régulariserait ma position et vous me feriez plaisir. »
 
* Flahaut (Françoise de Bernardy / Perrin / p.298-299)

Toutes les correspondances de l'année :
Contenu de la correspondance:

« Je crois, disait avec raison Flahault, que rien n’est plus prouvé que la fausseté des paroles grossières prononcées par Napoléon (Jérôme). »
« Rien ne peut être plus certain que la fausseté des misérables propos de Jérôme-Napoléon. J’étais en ce moment-là en Prusse, mais j’ai entendu dire que le roi et la reine avaient été réunis par le malheur qu’ils avaient eu de perdre leur fils aîné. Dans tout ceci, la haine des Bonaparte contre les Beauharnais ressort une fois de plus – comme dans le passé. »
 
* Morny et son temps (Parturier / Hachette / p.67)* Napoléon III (Castelot / Perrin / p.569)

Toutes les correspondances de l'année :
Contenu de la correspondance:

 » M de Flahaut ayant été nommé par le roi Louis-Philippe son ambassadeur près de la cour de Vienne, il considère sa mission comme terminée à dater de l’abdication de ce souverain… »
 
* Flahaut (Françoise de Bernardy / Perrin / p.293

Toutes les correspondances de l'année :
Contenu de la correspondance:

 » Si le duc de Reischtadt vivait, il serait proclamé empereur à une immense majorité, comme il l’aurait été en 1830, si l’Autriche l’avait libéré… »
* Flahaut (Françoise de Bernady / Perrin / p.299)