(pas de titre)

1841

Toutes les correspondances de l'année :
Contenu de la correspondance:

 » Je ne peux écarter ma pensée des malheureux Flahaut… On ne peut que les plaindre du fond du cœur. Il ne se couche plus, passe les nuits à la porte de sa fille. Il y a eu un léger mieux hier soir, mais Verity ne croit pas qu’elle puisse être sauvée. »
 
* Flahaut (Françoise de Bernardy / Perrin / p.269)

Toutes les correspondances de l'année :
Contenu de la correspondance:

 » Il n’y a guère de nouvelles du monde à vous donner. Mlle de Flahaut est morte ce matin après une agonie de plus d’un mois. C’est un des chefs-d’œuvre de l’homéopathie. »
 
* Flahaut (Françoise de Bernardy / Perrin / p.269)

Toutes les correspondances de l'année :
Contenu de la correspondance:

 » Je suis le fils de M le comte de Flahaut et de la reine Hortense. Ma mère, sur la fin de ses jours, a été tendre pour moi. »
 
* Flahaut (Françoise de Bernardy / Perrin / p.256)

Toutes les correspondances de l'année :
Contenu de la correspondance:

 » Si le séjour de M le duc de Bordeaux à Vienne se prolongeait, M le prince de Metternich ne serait pas surpris que la présence simultanée de l’ambassadeur du roi ne nous parût ni convenable ni possible. »
 
* Flahaut (Françoise de Bernardy / Perrin / p.275)
Voir d’autres pages numérisées sur ce sujet

Toutes les correspondances de l'année :
Contenu de la correspondance:

 » Adèle de Flahaut est calme et ne souffre pas, mais elle est perdue ; c’est une question de jours. »
* Flahaut (Françoise de Bernardy / Perrin / p.269)

Toutes les correspondances de l'année :
Contenu de la correspondance:

 » J’ai pu voir, depuis que je suis ici, que le prince de Metternich est très prompt à s’effaroucher du plus petit événement, du moindre rassemblement de troupes, de tout ce qui sort de la règle et de la routine ordinaire. Il ne se plaît que dans le calme complet et, la plus petite crise le chagrine et l’inquiète. »
* Flahaut (Françoise de Bernardy / Perrin / p.275)

Toutes les correspondances de l'année :
Contenu de la correspondance:

« L’archiduc, écrit-il, s’est exprimé d’une manière prévenante et flatteuse sur l’honneur que j’avais eu d’être aide de camp de l’empereur Napoléon, et je lui ai dit que cette position m’avait offert l’occasion d’entendre l’Empereur parler de lui dans des termes qui ne pourraient que lui plaire, s’il m’était permis de les lui répéter. Il m’a paru y être fort sensible et m’a répondu que les éloges d’un adversaire tel que lui étaient les plus flatteurs qu’on pût recevoir. Il a ajouté que nous étions tous deux de vieux soldats et qu’il espérait avoir souvent le plaisir de me voir. »
« Quelque pénible que doive être le souvenir de l’époque à laquelle se rapportent mes services, il m’est démontré que, loin d’être un inconvénient, c’est un avantage d’y avoir appartenu et que l’uniforme d’un vieux soldat est ici un moyen de succès. »
* Dans l’entourage de l’Empereur (Emile Dard / Plon / p.53-54)

Toutes les correspondances de l'année :
Contenu de la correspondance:

 » En rentrant chez moi, j’ai trouvé votre billet et je m’empresse de vous prévenir que vous me trouverez entre ici et cinq heures ou ce soir entre huit et neuf heures.
Je suis charmé d’être à même de vous renouveler de vive voix les assurances des sentiments que vous me connaissez depuis longtemps. »
* Flahaut (Françoise de Bernardy / Perrin / p.274)

Toutes les correspondances de l'année :
Contenu de la correspondance:

 » Je ne peux vous la décrire (une jeune femme qui jouait avec son perroquet à une fenêtre), mais elle était si gentille, si gracieuse que j’appelai mes filles et nous restâmes à la regarder, enchantés de la petite scène. »
(il s’agissait de Virginie Déjazet)
* Flahaut (Françoise de Bernardy / Perrin / p.269-270)