(pas de titre)

1802

Toutes les correspondances de l'année :
Contenu de la correspondance:

Je n’ai jamais été fâché de votre silence, mon cher Flahault. Il n’y avait là qu’un peu de négligence à accuser ; mais ce qui m’a peiné c’est que vous avez écrit que vous ne saviez que me dire, par où commencer. J’ai pour vous une amitié vraie fondée sur vos qualités. Vos défauts passent aisément, avec elles j’en suis sûr, je crois d’avantage que je n’y ferais double attention parce que ce ne sont pas eux qui frappent le plus en vous. J’en veux à Dommanizet de ne pas vous avoir envoyé de suite, j’avais des raisons pour cela. Dans votre état la meilleure manière de bien raisonner c’est de bien obéir.
Adieu, mon jeune ami. Vous n’avez plus quinze ans, mais j’ai et j’aurai toujours pour vous les mêmes sentiments.
Louis Bonaparte
Paris, 23 Nivôse, an 10.

* Flahaut (Françoise de Bernardy / Perrin / p.41)* The First Napoleon / Some unpublished documents from the Bowood papers / The Earl of Kerry / p. 329* Hortense, reine de l’Empire (Constance Wright / Arthaud / p. 82)

Toutes les correspondances de l'année :
Contenu de la correspondance:

 » Excusez-moi de ne pas avoir encore été porter mes voeux, j’ai eu un grand nombre de petites affaires. Je viendrai vous voir dans deux jours. « 
« Ce sera bientôt mais pas encore – après demain. J’aurais été vous annoncer le 1er de l’an, si je n’avais un grand nombre de petits affaires. Je ne pourrai avoir l’honneur de vous voir qu’après-demain.
J’attends mon ami d’un instant à l’autre. Il vient du régiment, il seroit possible que votre fils profite de sa voiture pour arriver ici. Je suis bien content pour vous et pour lui.
Veillez recevoir tous mes remerciements pour toutes vos marques d’amitié. Au commencement du nouvel an on dit adieu à une assez bonne partie de la vie, on salue le 1er jour de l’avenir. Dans l’une et l’autre période, j’ai vu avec joye l’amitié que vous voulez me rendre et je me suis applaudi d’y pouvoir ajouter ces sentiments d’admiration et de dévouement que vous me connaissez pour vous, Madame. »
Paris : le 13 Nivôse, an 10.

* Flahaut (Françoise de Bernardy / Perrin / p.40)* The First Napoleon / Some unpublished documents from the Bowood papers / The Earl of Kerry / p. 329