(pas de titre)

1799

Toutes les correspondances de l'année :
Contenu de la correspondance:

Pétition apostillée par six représentants aux Cinq-Cents.
Pour obtenir sa radiation de la liste des émigrés et faire suspendre la vente du Mesnil
 
* Flahaut (Françoise de Bernardy / Perrin / p.30)

Toutes les correspondances de l'année :
Contenu de la correspondance:

Pour obtenir que la vente du Mesnil fût remise
 
* Flahaut (Françoise de Bernardy / Perrin / p.30)

Toutes les correspondances de l'année :
Contenu de la correspondance:

Paris, le 8 prairial an 7 [27 mai 1799] de la République une et indivisible
Le Ministre de la Marine et des Colonies par intérim
au Citoyen Charles Flahaut.
« J’ai accédé bien volontiers, Citoyen, à la demande que vous m’avez faite de travailler au Dépôt Général de la Marine afin d’appliquer aux différentes parties de l’art nautique les connaissances que vous avez déjà acquises ; j’autorise aujourd’hui le Vice Amiral Rosily, directeur de ce Dépôt à vous y recevoir ; il vous facilitera les moyens d’étendre et d’accélérer votre instruction, et je suis persuadé que par votre conduite, vous justifierez l’intérêt que votre demande m’a inspiré. »
Le Ministre des Relations extérieures
Ch. Mau. Talleyrand

Toutes les correspondances de l'année :
Contenu de la correspondance:

 » Je vous préviens, citoyen, qu’à compter du 1er de ce mois vous serez employé sur les états du dépôt général de la Marine en qualité de sous-ingénieur hydrographe surnuméraire.
Je suis persuadé que, flatté de ce titre dont j’ai cru devoir récompenser votre application, vous sentirez qu’il vous impose l’obligation d’accroître vos connaissances… Livrez-vous donc avec un nouveau zèle à l’étude; et, si vous vous distinguez dans la carrière que vous suivez, ce sera une véritable satisfaction pour moi de vous procurer les encouragements et l’avancement que vous aurez mérités. « 
* Flahaut (Françoise de Bernardy / Perrin / p.31)

Toutes les correspondances de l'année :
Contenu de la correspondance:

« Je suis persuadé que, flatté de ce titre dont j’ai cru devoir récompenser votre application, vous sentirez qu’il vous impose l’obligation d’accroître vos connaissances. Livrez-vous donc avec un zèle nouveau à l’étude ; et si vous vous distinguez dans la carrière que vous suivez, ce sera une véritable satisfaction pour moi de vous procurer les encouragements et l’avancement que vous aurez mérités. »
* Morny, un voluptueux au pouvoir (Rouart / Gallimard / p.31-32)