(pas de titre)

Paris, vendredi 19 décembre 1851 | Charles de Flahaut à sa femme | craintes de Margaret

Titre de la correspondance: Paris, vendredi 19 décembre 1851 | Charles de Flahaut à sa femme | craintes de Margaret
Toutes les correspondances de l'année :
Contenu de la correspondance:

Les légitimistes et les orléanistes tentent de nier ou de traiter à la légère les horreurs commises en province, mais tous ceux qui sont sur place ou en reviennent s’expriment sur ce sujet avec trop de force et d’émotion pour que la vérité ne se fasse pas jour. J’ai le plus grand désir de rentrer à Bowood, mais notre travail est des plus difficiles – on progresse, mais lentement.Je ne raille pas vos craintes, ma chère Marguerite, et je vous en sais gré. Je n’en reste pas moins convaincu que les bandits dont les menaces vous inquiètent ne sont qu’une poignée de lâches : leur courage n’existe que dans la mesure où certains les craignent. Les proclamations d’Auguste sont la seule manière d’agir à leur endroit.Je souhaite vivement que le peuple anglais se fasse une idée plus juste et plus exacte de l’état de choses ici. La gratitude de tous les honnêtes gens de ce pays, qui n’ont pas le jugement faussé par l’esprit de parti, devrait leur ouvrir les yeux…
* Le secret du coup d’Etat (Guedalla-Kerry / Emile-Paul 1928 /p.189-190)

toute la correspondance échangée entre Charles de Flahaut et sa femme Margaret Mercer Elphinstone