17 août 1833 | Talleyrand au duc de Broglie | Charles au Portugal

Toutes les correspondances de l'année
Contenu de la correspondance

Du reste, on est sans nouvelles de Lisbonne depuis quelques jours, et il est impossible de savoir exactement ce qui s’y passe. M de Lurde paraît aux Anglais, pour l’instant, un agent très suffisant ; les questions un peu plus éclaircies, M de Flahaut fera sans doute à merveille.

* Mémoires (Talleyrand. Tome 5 / Jean de Bonnot / p.236)