(pas de titre)

1793 | Charles (Mémoires) | école anglaise

Titre de la correspondance: 1793 | Charles (Mémoires) | école anglaise
Toutes les correspondances de l'année :
Contenu de la correspondance:

« Deux faibles recommandations pour une bonne réception de la part de soixante-dix garçons, petits John Bull, dont l’antipathie innée pour la France venait de s’accroître encore par l’horreur qu’inspiraient si justement les actes sanguinaires qui, à cette triste époque, déshonoraient notre pays. Aussi, ne se faisaient-ils pas faute de l’exprimer et French dog, chien de français, était-il une des épithètes qui lui étaient le plus souvent adressées.
Cependant, un jour arriva. J’étais alors un peu plus fort, j’avais neuf ans, l’amiral Howe venait de remporter une grande victoire navale contre nous et toute l’école se mit, ivre de joie, à célébrer cet événement. La patience m’échappa et moi, pauvre petit émigré, je me suis mis à chanter à tue-tête la Marseillaise et la Carmagnole, à crier : Vive la France ! Vive la République ! mais je m’en trouvai mal car ils se ruèrent sur moi, me battirent comme plâtre. »
 
* Talleyrand ou le cynisme (Castelot / Perrin / p.95)